Combien coûte une assurance auto ?

Éléments de tarification

Il convient de signaler que les compagnies d’assurance établissent leurs tarifs en s’appuyant d’une part sur les informations liées au conducteur et d’autre part celles liées au véhicule.

Conditions de tarification liées au conducteur

L’ancienneté du permis de conduire : si le conducteur a moins de 3 ans de permis, il est considéré comme conducteur novice ce qui entraine l’application d’une surprime de 100% de la prime de référence.
Les antécédents : il peut y avoir des majorations sur la prime de base dans certains cas (conduite en état d’imprégnation alcoolique, suspension ou annulation de permis, délit de fuite après accident).
La clause réduction-majoration : des majorations supplémentaires (malus) pouvant atteindre +150% sont appliquées dans les cas déjà cités. Ainsi que chaque année sans sinistre responsable entraîne une diminution de la prime (bonus) de 5 %.
L’usage socioprofessionnel : usage privé ou professionnel, ce dernier est à prendre en considération dans le cadre d’une profession pour des visites de clientèles régulières.
En bref, plus l’usage est important, plus la surprime appliquée au tarif de base est élevée.

Conditions de tarification liées au véhicule

La zone géographique : des études statistiques ont permis un découpage du territoire, chaque région correspond à une zone de tarification.
Le groupe/la classe : le groupe est fonction du rapport poids/puissance, la classe est fonction de la valeur neuve du véhicule et de la marque.
N.B : Si un assureur refuse d’accorder sa garantie a un assuré, ce dernier doit saisir le bureau commun de tarification (BCT) par lettre recommandée, le BCT oblige alors l’assureur d’accorder a l’automobiliste une assurance minimum obligatoire.

 

A propos de nous

simulation-assurance.com est un site d'information sur l'offre d'assurances . Plus d'infos >>

Thèmes connexes